Quels points comparer dans les contrats de leasing automobile ?

75
vues

Le leasing automobile est une option de financement prisée par les particuliers et les entreprises. Cependant, avant de s’engager dans un contrat de leasing, il faut prendre le temps d’étudier différentes possibilités. Il n’y a que par la comparaison qu’on peut trouver la meilleure offre du marché. Sur quels points comparer les devis de leasing auto ?

L’apport initial

Lorsqu’on est à la recherche d’un contrat de leasing auto adapté à ses besoins et à son budget, la meilleure méthode est l’utilisation d’un comparateur en ligne. Cet outil permet au client de comparer les contrats de leasing auto en réunissant suffisamment de devis à mettre en parallèle. Une fois les devis en main, l’automobiliste doit faire son choix sur la base de quelques critères essentiels, dont l’apport initial.

L’apport est une somme d’argent versée par le client afin de prendre en charge les coûts relatifs à la mise en place du leasing. Il n’est pas obligatoire, mais a pour effet d’alléger les mensualités suivantes. Plus le montant de l’apport augmente, moins le contrat est flexible. Selon ses moyens, le client pourra choisir un contrat de leasing avec ou sans apport.

Le kilométrage annuel

Dans le cadre d’un leasing auto, le client ne devient pas propriétaire de la voiture louée. Il reste un simple locataire ayant l’usage de la voiture, sous certaines conditions fixées dans le contrat. Parmi les clauses les plus importantes d’un contrat de location de voiture figure le kilométrage annuel. Cette clause définit le nombre de kilomètres que le locataire est autorisé à parcourir avec la voiture louée par an. Le respect du kilométrage annuel est impératif, car il est essentiel dans le calcul du prix du loyer.

Suivant les contrats, le kilométrage annuel va de 10 000 à 30 000 km. En cas de dépassement, les organismes loueurs vont facturer au locataire chaque kilomètre dépassé, d’où l’intérêt de bien prêter attention au kilométrage annuel proposé. Le prix varie de 5 à 20 centimes par kilomètre selon les loueurs.

Le taux d’intérêt

Comme pour un crédit auto, le taux d’intérêt définira le coût du leasing. Il est moins élevé que celui d’un crédit, car le loueur a l’assurance de récupérer le véhicule en cas de défaut de paiement. Cependant, plus le taux d’intérêt est élevé, plus la location est chère. Le taux d’intérêt est l’un des éléments mis en évidence par le comparateur de leasing en ligne lorsque le client effectue une demande de devis.

En comparant les taux, le client saura immédiatement quel contrat est le moins cher, peu importe la durée ou le nombre de kilomètres autorisé par an.

Les frais supplémentaires

D’autres frais doivent être pris en compte en dehors du coût de la location à proprement parler et du premier loyer majoré. Les organismes de leasing ont aussi pour pratique d’exiger un dépôt de garantie représentant environ 15% du prix d’achat de la voiture louée.

Cette somme sera cependant restituée au locataire dans les cas où le véhicule serait restitué dans un état d’usure normal correspondant à la durée de la location. Il y a ensuite les frais de garantie et d’assurance. Une assurance tous risques est généralement demandée afin de mieux protéger l’investissement et les coûts sont exclusivement supportés par le client.

Les services inclus

D’une manière générale, le contrat de LLD inclut un certain nombre de services dans le contrat afin de faciliter la gestion de la voiture. En fonction des offres, le leasing intègre l’entretien, l’assistance, l’assurance, la monte pneumatique, la gestion des péages et parfois la fourniture d’une borne de recharge pour voiture électrique. Le contenu des services annexes varie selon les organismes de leasing et il est important de les étudier attentivement avant de choisir.

Les conditions générales de vente

Lorsqu’on est amené à comparer des offres de leasing auto, les modalités de location ne sont pas les seuls éléments à étudier. Les conditions générales de vente sont aussi primordiales, car elles encadrent les relations commerciales entre le client et le bailleur.

Grâce à ces documents, le client prendra connaissance des conditions d’adhésion au contrat, de la limite des responsabilités du loueur ou encore des modalités de résiliation du contrat si cela est possible. Il n’est pas prudent de signer une offre de leasing sans consulter les conditions générales de ventes.

PARTAGER