Combien coûte une flotte auto d’entreprise ?

43
vues

Le fonctionnement d’une entreprise est étroitement lié à sa flotte automobile, car celle-ci garantit la bonne marche de son activité. Après la charge salariale et l’immobilier, la flotte auto d’une entreprise est, d’une manière générale, le troisième poste de dépenses d’une société. De nombreux postes de dépenses sont à considérer pour connaître le coût total du parc auto.

Flotte auto : le coût de détention ou Total Cost of Ownership

Afin de maîtriser le coût de sa flotte auto, l’entreprise peut recourir à des outils de gestion de parc auto permettant de faire une simulation flotte auto en vue de connaître le coût et d’optimiser la gestion de celle-ci. Tous les postes de dépenses liés à l’utilisation des véhicules sont à intégrer dans le coût total de détention ou TCO. Dans le cadre d’un crédit-bail ou d’une location longue durée, les frais financiers ne représentent que les loyers et en cas d’achat, ces coûts sont liés à l’amortissement des véhicules. Le coût de la détention est estimé à environ 40 % du coût global de la flotte.

Le coût du carburant

Après la détention, le carburant est le poste de dépenses le plus important d’une flotte auto d’entreprise. Celui-ci est estimé en fonction du nombre de kilomètres parcourus et selon la classification des conducteurs qui sont soit sédentaires soit itinérants. Le coût du carburant est compris entre 16 à 30 % du coût global de la flotte auto. La carte carburant peut également servir à faciliter le suivi des coûts des péages, lavages et parking. Ceux-ci pèsent environ 1,5 % du budget flotte.

L’assurance, les charges sociales et la gestion du parc auto

Le coût annuel de l’assurance concerne la flotte, la cargaison et le personnel. Afin d’obtenir le coût total de l’assurance, il faut ajouter aux montants des primes les sommes versées au titre des franchises ainsi que les frais de fonctionnement. Un budget d’environ 9 % du coût total de la flotte est à prévoir pour l’assurance. Il y a également les frais hors assurance qui sont les frais de remise en état lors de la restitution du véhicule en cas de location. Ceux-ci constituent 1,5 % environ du coût total de la flotte.

En ce qui concerne les charges sociales, souvent, la déclaration d’avantages en nature n’est pas prise en compte dans celles-ci alors qu’elles représentent près de 9 % du coût total annuel de la flotte auto. Pour ce qui est de la gestion du parc auto, les dépenses en moyens humains et matériels liées à ce poste sont estimées à près de 2,5 % du coût de celui-ci.

La maintenance et les pneumatiques

Poste de dépense stratégique, la maintenance comprend l’entretien et la réparation mécanique. La maintenance peut se faire en interne, mais beaucoup d’entreprises externalisent ce service. Le coût de ce poste de dépense est d’environ 7 % du coût total de la flotte entreprise. En cas de location, la maintenance inclut les loyers entretien et maintenance. Si l’entreprise fait appel à des partenaires pour cette prestation, il faut ajouter les notes de frais des entretiens. Quant aux pneumatiques, leur coût dépend du nombre de kilomètres annuels parcourus en moyenne par la flotte automobile. Étant donné que les pneus doivent être changés tous les 40 000 km, le coût total de ce poste de dépenses peut atteindre 2 % du coût de la flotte.

Les diverses taxes des véhicules

Les taxes des véhicules comprennent la Taxe sur les Véhicules de Société ou TVS et les bonus/malus à l’achat des véhicules. L’évaluation du montant de ces taxes est basée sur le niveau de consommation de CO2 spécifié sur le certificat d’immatriculation. Le coût de ces taxes est d’environ 5,5 % du coût total annuel de la flotte. Les impôts sur une partie des amortissements non déductibles et qui sont également calculés en fonction de la consommation de CO2 englobent 4% environ du budget total de la flotte.

PARTAGER